Trek’2015 – Jour 5

Nous partons du gite de Michaille (988 m) à MIJOUX après une nuit orageuse. La nuit de repos a fait du bien aux articulations. 

Nous nous levons à 07h00 pour un départ programmé vers 08h20. Au programme de cette journée qui s’annonce ensoleillée après la dissipation des nuages de la nuit : Montée du Crêt de Chalam (1545 m) 

 
Le départ a été perturbé par la présence d’un Patou juste sur notre chemin après 50 mètres de marche…. C’est bête! Pour mémoire, le Patou est le chien de berger qu’il vaut mieux éviter de déranger car il défend ses sœurs (les brebis) et ne laisse personne passer. Résultat, nous avons été obligé de faire un détour et de grimper quasiment à « quatre pattes » quelques centaines de mètres plus loin!

Une fois le détour effectué, nous avons repris notre ascension vers le Crêt de Chalam (1545 m) après une petite ascension de quelques centaines de mètres et une grosse dizaine de kilomètres sur des faux plats! C’était assez long…. 

Nous avons atteint le bas de Crêt de Chalam en début d’après midi après avoir pris le pique nique préparé par notre gîte. Mais il ne restera pas dans les mémoires à cause du froid apporté par un vent soutenu (température vers 13h, environ 16 degré). Nous avons eu un panier plus restreint qu’avec le Grand Tétras des Rousses, à savoir : une salade de lentille ou de tomates, un sandwich pâté/cornichon et une part de gateau au chocolat maison. 

    
    
    
 
L’ascension du Crêt de Chalam était relativement courte mais très éprouvante en raison de la succession de pentes très raides. 

    
    
 
Une fois au sommet, nous avons admiré le panorama…. 


 Ensuite nous avons attaqué une descente de près de 1000 mètres jusqu’au village de Chezery-Forens (582 m). Une descente très longue et très glissante à cause de l’orage de la veille.  

    
 
La randonnée du jour se traduit par les chiffres suivants : 27,5 km avec un dénivelé positif de 686 m et négatif de 1210 m. Le temps de marche effectif hors pause est de 6h50mn 

 
Voilà pour ce soir, demain retour à MIJOUX pour la journée la plus difficile avec un dénivelé positif de plus de 1200 mètres dès la sortie du village.  

 

Publié le 25 juillet 2015, dans Tour du Jura 2015. Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Très beau panorama. En ce qui concerne le patou, il était possible de passer sans geste brusque s’il ne grognait pas et sans s’approcher des brebis ou voir si le berger était dans les parages.Un gros chien qui fait faire des détours face à quatre randonneurs, je vous rappelle que vous avez des battons …

    Aimé par 1 personne

  2. « PATOU »che à mes brebis 😉

    Y a des loups dans le Jura ???

    Je sais qu’il y a des Lynx .

    Bon courage les Gabelous

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire ici!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :