Tour des Écrins – Jour 5

Cinquieme jour…
Réveil à 07h30 pour profiter d’un petit déjeuner. Malgré les annonces de la météo, pas de soleil! Des nuages sont bloqués dans la vallée. 

Le plus sympa après une journée de pluie, c’est de mettre ses pieds secs dans des chaussures humides (pas de journal disponible au gîte)

Nous partons du gîte d’Arias (1250 m) à 8h50 pour l’ascension de la seule difficulté de la journée : le col de Côte Belle (2290 m). 


La montée débute dès la sortie du village du DÉSERT EN VALJOUFFREY. Il pleut légèrement…. 😢

Nous remontons dans un premier temps dans le fond de la vallée en suivant le lit du ruisseau. La pente est très importante. 

Après avoir atteint le fond de la vallée, dans un épais nuage, nous débutons un sentier « plus » doux qui serpente dans la pente. 


Sur la fin de l’ascension, les chemins se croisent et s’entremêlent. Difficile de choisir le meilleur!

L’ascension de Côte Belle était annoncée sur les panneaux en 3h00, Christian est arrivé au col à 11h10 (2h20) et Cyril à 11h35 (2h45). Pas mal pour des quarantenaires!! 😋


Nous avons entamé la descente vers VALSENESTRE (1290 m). Après quelques lacets, nous avons découvert une roche splendide appelée « Orgues ». Nous avons pris notre déjeuner devant ces impressionnantes formes géologiques.

 

Notre panier pique nique se composait d’un sandwich au jambon cuit, d’une tomate, de deux abricots, d’une pomme et de deux madeleines. 

Après 20 mn de pause repas, nous avons repris le sentier pour redescendre dans la vallée. 


Nous sommes arrivés au gîte Le Béranger à 14h40. Cet horaire nous a permis de profiter d’une bonne douche chaude, de pouvoir se raser, de faire sa lessive et de la faire sécher. 


Le gîte est situé dans un village ouvert uniquement durant les périodes hors gel (Avril à Novembre). La route est fermée en période hivernale.

 
L’accueil a été très chaleureux et le gîte est très beau. Cyril a réussi à se faire dépanner pour faire sa lessive. Merci à notre charmante hôtesse pour la lessive en poudre. 
Ce soir, nous ne sommes que trois dans le gîte. Nous retrouvons un randonneur breton que nous avions croisé lors de notre arrêt pique-nique au refuge de Souffles (avant hier). 

Le diner était très très bon avec comme d’habitude la fameuse soupe du randonneur puis du poulet fermier aux champignons et pommes nouvelles rissolées, fromage et salade et un entremet ananas mangue. 

Ce gîte est dans le top 3 des gîtes que nous avons visité lors de nos différents treks!
La montre GPS a donné les valeurs suivantes pour Christian : 5 h de marche effective pour une distance de 10 km, un dénivelé positif de 1035 m et négatif de 986 m. 

Publié le 23 août 2016, dans Tour des Écrins 2016. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire ici!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :